zebra logo

BLOG VISIBLE VALUE

Construction automobile : évoluer avec la demande

Publié par David Stain

1 mars 2017 03:21:39

31942-FR-FB-transforming-automotive-manufacturing-P1.jpg

 

Au Royaume-Uni, la production automobile devrait augmenter d'un tiers, avec deux millions de véhicules par an d'ici à 20201. Or, sous l'influence de l'Internet des objets et des nouvelles technologies, la conception, la production, la distribution et même l'utilisation de ces véhicules vont fondamentalement changer. Et tandis que les usines devront maintenir leur productivité et la rentabilité de leur chaîne d'approvisionnement, la hausse de la demande en véhicules personnalisés et connectés s'accompagnera de défis de gestion de la durée des process et de l'assortiment des produits.


Pour le consommateur, la direction mains libres et le stationnement télécommandé mènent à l'automatisation de la conduite, le véhicule s'occupant lui-même de sa sécurité pour laisser les passagers s'amuser autour de systèmes d'infodivertissement de plus en plus sophistiqués. Dans le même temps, les services de type Uber et BlaBlaCar ouvrent la voie aux services de partage de véhicules ; une recherche Ford indique qu'au seul Royaume-Uni, ce secteur pourrait augmenter de 23 % entre 2013 et 2025. Les propriétaires, quant à eux, auront des attentes ambitieuses, avec des véhicules de haute qualité construits sur mesure, faibles en émissions et en consommation et réservant une place de choix à la personnalisation.


Les constructeurs et les équipementiers devront alors savoir ce que comprendra le véhicule de l'avenir, mais aussi anticiper la technologie et ses implications, tant au niveau de la chaîne d'approvisionnement que des processus de production.


Dans un monde idéal, les propriétaires d'usines devraient pouvoir construire des installations sur mesure, véritables usines du futur, pour une production entièrement automatisée en fonction des commandes entrantes. Dans la réalité, les affaires se poursuivront dans les limites des opérations existantes, adaptées pour accueillir les toutes dernières technologies. La transformation n'a pas besoin d'être tout ou rien ni mise en place du jour au lendemain. Pour les plus grandes organisations et les plus petits fournisseurs, il s'agit d'appliquer un changement par étapes, en fonction des connaissances et des actifs existants, mais aussi de s'adapter en adoptant de nouveaux matériaux et de nouvelles idées, plutôt que de tenter une transformation radicale et de risquer l'échec.


Alors, où commencer ? Si la vision est celle de véhicules entièrement connectés et personnalisés, il s'agira de gérer l'assortiment de produits de manière tout aussi connectée. Pour minimiser les coûts de stockage et la fabrication à la demande, la production et l'approvisionnement juste-à-temps sont essentiels.


Et ils ne sont possibles qu'en ayant une bonne visibilité sur la chaîne d'approvisionnement dans son ensemble, en amont comme en aval, et en sachant où se trouve physiquement chaque élément, à savoir composants, personnel, équipement, fret et produits finis. L'adoption de modèles cyberphysiques tels que l'Internet des objets et Industrie 4.0 sous-tend cette évolution par l'adéquation parfaite du personnel, des processus et de la technologie.


Lorsque les données en temps réel sont transformées en informations exploitables, les opérateurs disposent de ce dont ils ont besoin pour prendre les meilleures décisions. Résultat : la production est plus efficace, elle répond à la demande et elle élimine les pertes de temps, d'argent et de matériaux.


Ce concept, que nous appelons « Enterprise Asset Intelligence », offre une visibilité totale sur la chaîne d'approvisionnement et permet aux entreprises de rationaliser les processus et d'atteindre la production optimale. L'auto-identification et la technologie mobile, ainsi qu'une stratégie d'étapes et de points de contrôle du processus de fabrication, donnent à la fois la visibilité, la confiance et les mesures en temps réel dont ont besoin les personnels itinérants, équipés de la technologie adaptée, pour gérer la production en respectant précisément les besoins de la chaîne d'approvisionnement.


Pour en savoir plus sur les technologies permettant de vous aider à répondre aux besoins futurs du marché automobile, cliquez ici


1 SMMT : The future of UK automotive manufacturing in 2025 and beyond, octobre 2015

Topics: Supply Chain, Manufacturing, EMEA, Industrie 4.0, IoT, automotive, Enterprise Asset Intelligence