zebra logo

BLOG VISIBLE VALUE

Chaîne logistique moderne : un exercice de funambule pour les équipementiers automobiles de deuxième niveau.

Publié par David Stain

7 déc. 2016 08:05:00

32008-BLOG-FR-Driving-the-automotive-industry-470x394-P1.jpg

Rien n'est jamais simple, surtout dans les milieux industriels complexes par nature, même dans leur forme la plus élémentaire. Dans le secteur automobile actuel, la gestion de l'assortiment des produits est devenue une nécessité absolue pour l'exécution des contrats et la réussite de l'entreprise. L'objectif suprême à atteindre se résume en une petite abréviation : OTIF, « On Time In Full », soit la livraison intégrale et dans les délais.

Face à de telles aspirations, comment les équipementiers de deuxième niveau livrent-ils leurs clients juste à temps, tout en respectant l'individualisation des variantes ? En effet, imaginons qu'ils produisent dix variantes d'un même composant. S'ils fournissent ces composants à 1 000 clients différents, le mix augmente considérablement, puisque chaque client veut quelque chose de légèrement personnalisé.

Dans le même temps, ces clients ont leurs priorités en termes de chaîne d'approvisionnement. Ils veulent les pièces dont ils ont besoin juste à temps, prêtes pour la production, livrées par lots à intervalles réguliers et garantis. Ils ne veulent pas encourir de frais de stocks. De toute évidence, ils ne toléreront aucune perturbation de la ligne de fabrication et ne manqueront pas d'ajouter des pénalités dans leurs contrats d'approvisionnement. Et ils exigent la traçabilité des pièces et composants, bien sûr.

Tout ça avec le sourire. Une pression considérable pour le fournisseur. D'où cette image de funambule se déplaçant entre d'un côté le client, et de l'autre, le fournisseur. Piégés entre les deux, les équipementiers de deuxième niveau doivent gérer les composants et les stocks.

C'est là que la transparence de la chaîne logistique devient un facteur de réussite absolument vital. Comment assurer le suivi et la traçabilité des processus pour obtenir la clarté de vision dont vous (et ceux qui dépendent de vous) avez besoin ? Comment savez-vous où se trouvent vos produits finis, en dehors de votre environnement de travail immédiat ?

Dotés d'une visibilité totale de la chaîne logistique, les équipementiers peuvent s'assurer de la livraison des commandes et de l'alignement de la production en aval, ainsi que du respect des exigences de commandes des clients en amont. Dans ce scénario, ils sont toujours en équilibre sur le câble tendu , mais ils suivent le plan. La technologie mobile et d'auto-identification et les étapes et points de contrôle du processus de fabrication leur donnent la visibilité et la confiance dont ils ont besoin.

Ces technologies assurent le suivi et la traçabilité de chaque article, boîte, carton, palette et étagère. Les fournisseurs savent exactement où se trouve chaque élément produit, qu'il soit en transit ou sur le lieu de fabrication. Cette visibilité indique ensuite clairement aux fournisseurs s'ils vont remplir les conditions de leur contrat ou s'ils doivent changer leurs procédures à un point donné.

En fait, la visibilité totale n'est pas aussi compliquée qu'elle le paraît, et elle ne requiert pas de systèmes informatiques de haut niveau. Elle s'articule autour d'un système qui permet aux équipementiers de donner à chaque composant physique une signature numérique, d'assurer le suivi, la traçabilité et la gestion des composants tout au long de la chaîne logistique, et de répondre aux besoins et aux objectifs commerciaux du client. Ce système, nous l'appelons « Enterprise Asset Intelligence ».

Pour connaître tous les avantages de cette technologie, téléchargez notre Guide du suivi et de la traçabilité.

Topics: Industrie, Enterprise Asset Intelligence, Fabrication, Automobile, suivi et traçabilité, juste à temps