zebra logo

BLOG VISIBLE VALUE

Améliorer la sécurité à l’hôpital grâce à des technologies qui respectent le patient et le personnel médical

Publié par Zebra EMEA

27 mars 2014 12:22:00

Des codes à barres sur les médicaments? Pour quoi faire? Ils portent déjà une étiquette, non?

Et des codes à barres sur les patients? C'est tellement impersonnel. Il ne faudrait pas qu'ils soient traités comme des boîtes de conserve.

Et le personnel médical qui scanne ces codes à barres? Ce sont des personnes qualifiées. Il ne faudrait pas leur donner l'impression qu'on les rabaisse à encaisser des produits dans un supermarché.

Pour certains observateurs, le développement de l'utilisation de la technologie d'identification numérique dans le secteur de la santé peut paraître, pour ainsi dire, un peu clinique. Ils craignent que l'utilisation des codes à barres ne déshumanise les rapports avec les patients, qu'elle crée une distance entre ces derniers et ceux qui prennent soin d'eux, et qu'elle rabaisse l'intelligence et les qualifications des professionnels de la santé alors qu'ils ont été dûment formés. Pour résumer, cette technologie est parfois jugée comme dégradante.

Point de vue pratique

En fait, l'utilisation de cette technologie dans le secteur de la santé n'a pas pour but de déshumaniser le traitement des patients ni de déqualifier le personnel soignant, et le fait que l'utilisation de codes à barres sur les bracelets de patients n'ait pas encore été rendue obligatoire ne justifie pas que l'on retarde son introduction. D'une part, la législation ne saurait tarder, et d’autre part, cette technologie se justifie par son côté très pratique. C'est pourquoi elle est soutenue par l'administration, comme les services de santé publique en Angleterre et au Pays de Galles. En 2011, le Comité de normalisation de l'information du HSCIC (Health & Social Care Information Centre) a même validé l'insertion d'un code à barres GS1 sur le bracelet d'un patient.

Les avantages sont considérables et ne se limitent pas à l'identification des patients. Selon des données collectées par le NRLS (National Reporting and Learning Service) au cours des 12 mois à fin janvier 2007, près de 12 % des patients ont été victimes d'une erreur de traitement à cause d'une mauvaise lecture de leur bracelet.

Le code à barres permet non seulement d'identifier correctement un patient, mais aussi d'accéder directement à son dossier médical, pour prendre connaissance du traitement qui a été prescrit.

De la même façon, l'utilisation de codes à barres sur les médicaments permet d'identifier chaque emballage de façon unique. Il est ainsi beaucoup plus difficile d’introduire dans le système des médicaments faux ou contrefaits, comme il est beaucoup plus simple de retrouver la source probable de produits pharmaceutiques suspects en remontant les différents stades de la chaîne d'approvisionnement.

La contrefaçon de médicaments pose un problème de taille : en 2010, 20 % des médicaments ont été signalés comme pouvant être des faux, et la directive sur les médicaments falsifiés est entrée en vigueur au début de cette annéeen Europe, pour prévenir l'introduction de ce type de produits dans la chaîne d'approvisionnement légale.

Les codes à barres appliqués sur les médicaments présentent d'autres avantages. Tout d'abord, ils facilitent le contrôle de leur utilisation et de leur efficacité. Le personnel médical peut dresser des tableaux de prescriptions en fonction des résultats pour chaque patient ou groupe de patients, en ajustant les traitements, et s'il le juge approprié. Ensuite, les informations contenues dans les codes à barres associés aux médicaments et aux patients n'ont rien de dégradant, mais permettent au contraire de mieux renseigner les médecins qui peuvent ainsi prendre des décisions en meilleure connaissance de cause.

Comme dans beaucoup d'autres applications, les codes à barres peuvent donc apporter des avantages significatifs, en optimisant les processus, en réduisant les coûts, en simplifiant les nouvelles commandes et en donnant plus de visibilité sur la chaîne d'approvisionnement.

Il est néanmoins important de reconnaître que la santé n'est pas tout à fait un secteur comme les autres. C'est l'un des domaines les plus importants qui soient. Il concerne la vie, la santé et le bien être. C'est la raison pour laquelle l'utilisation d'une technologie qui prévient les erreurs, réduit les risques et facilite une meilleure pratique doit être accueillie comme une bonne nouvelle.

Une technologie dégradante? Loin de là. En utilisant la technologie des codes à barres, les professionnels de la santé montrent combien ils sont conscients des progrès dont elle est porteuse. 

Et vous, qu'en pensez-vous ? Faites-nous part de votre avis. Pour en savoir plus, vous pouvez également consulter la page suivante: http://www.zebra.com/fr/fr/campaigns-emea/patientid.html

Topics: EMEA, Santé, Codes à barres